Atout Pêcheur

Quoi ?

Accueil > La société > Techniques de pêche

Techniques de pêche

Il existe 5 grandes techniques de pêche qui font référence. Certaines sont plus difficiles à pratiquer que d'autres et sont adaptées aussi à notre environnement proche. Mais, rien ne nous empêche d'en découvrir de nouvelles et de se perfectionner.

Pour en savoir plus, nous vous présentons les principales…


Le transport du matériel

...pecher malin

Lire la suite ...

 Le transport de votre matériel de pêche

Transporter votre matériel de pêche est un point crucial pour la pêche au coup et la pêche de la carpe. Le chariot de transport répond à ce besoin.

Voici quelques conseils pour choisir le chariot de pêche le plus adapté à votre pratique de la pêche en eau douce. 

Le chariot pour la pêche au coup

La pêche au coup a pour finalité d'attirer les poissons sur une zone de pêche déterminée. Cette pratique nécessite un équipement de pêche particulier qu'il faut amener au bord de l'eau.

Le chariot de transport permet d'amener tout le matériel pour pratiquer ce type de pêche.

Le chariot que l'on utilise pour la pêche au coup doit posséder certaines caractéristiques : être pratique et maniable sur terrains accidentés, résister au poids du matériel.

Un chariot pratique est un chariot facile à utiliser. Certains modèles sont pliables et possèdent des roues qu'il est possible d'enlever ou de changer en fonction de vos besoins. Ce sont des avantages bien utiles pour le charger dans la voiture ou le ranger chez vous.

D'autres modèles possèdent deux poignées pour une meilleure prise en main et un système pour poser les cannes à pêche.

Pour être maniable, le chariot doit posséder deux roues pour faciliter les déplacements. Ces roues permettent aussi de stabiliser le chariot une fois le matériel de pêche disposé au bord de l'eau.

La capacité de chargement du chariot est un point important pour transporter les seaux, les amorces ou encore les cannes. Il doit être conçu en matériaux robustes comme l'acier ou l'aluminium.

Les meilleurs chariots pour la pêche au coup sont conçus en acier inoxydable. Ils résistent aux chocs, sont durables et sont traités pour éviter la rouille.

Les dimensions idéales pour un chariot de pêche au coup sont d'une longueur maximale de 100 cm et d'une largeur de 60 cm.

Ces dimensions et caractéristiques sont également adaptées à la pêche à l'anglaise et à la bolognaise.

Le chariot pour la pêche de la carpe

La pêche de la carpe se différencie de la pêche au coup par la taille des poissons à attraper. Elle se différencie aussi par des équipements plus volumineux. 

Le chariot utilisé pour le transport du matériel de pêche à la carpe est donc différent par rapport à la pêche au coup.

Le chariot de transport du matériel dédié à la carpe doit posséder les qualités suivantes : être simple d'utilisation et robuste, proposer des rangements et des protections pour le matériel.

De nombreux lieux de pêche n'ont pas de chemin praticable. Le chariot doit pouvoir se faufiler de la voiture jusqu'au lieu de pêche sans encombre. Il doit donc être facile à utiliser, même sur terrains accidentés. L'idéal est d'opter pour un chariot avec deux roues tout-terrain.

La simplicité d'utilisation se traduit aussi par son aspect pratique. Comme pour la pêche au coup, le chariot pour transporter le matériel de pêche à la carpe doit être pratique et maniable.

Les meilleurs chariots sont pliables et possèdent des roues démontables. Ce sont deux avantages bien utiles pour le rangement et l'entretien.

Comme le https://pecher-malin.com/materiel-carpiste/ ">matériel de pêche à la carpe est plus volumineux, il est plus lourd à transporter. Le chariot doit pouvoir supporter ce poids important sur une longue période.

Un bon chariot doit pouvoir supporter une charge de matériel d'environ 100kg et ses dimensions idéales sont d'environ 120 cm de longueur sur 85 cm de largeur.

Pour finir, certains chariots disposent d'options bien utiles comme l'ajout de rabats de protection autour de l'habitacle ou l'ajout de sacs de rangements pour les accessoires de pêche les plus petits ou les plus fragiles.

Source : https://pecher-malin.com/ 


La pêche à la mouche

La pêche à la mouche est une pêche très technique pratiquée par des pêcheurs dits « moucheurs ». Elle consiste à leurrer le poisson à l'aide d'une imitation d'insectes, proies favorites de ceux-ci. Tout l'art de cette pêche consiste en la façon de présenter « l'insecte » ou « la mouche » au poisson ainsi que l'approche de celui-ci, qui se doit d'être la plus discrète possible.

Technique de pêche : pêche à la mouche

Contrairement à d'autres pêches, le « moucheur » se déplace sur les berges ou dans l'eau, à la recherche des cachettes de ses futures prises. Il a un très bon sens de l'observation et sait rester discret. Cette pêche peut  presque être comparée à de la chasse.  Elle demande de la dextérité et un long temps d'apprentissage. En effet, propulser une soie à moucher au bout de laquelle se trouve un bas de ligne, qui lui-même retient la mouche,  le tout avec une canne très fine appelée aussi « fouet » est… difficile. Par ailleurs, une bonne connaissance du biotope est nécessaire car il est essentiel de bien connaître le milieu aquatique pour savoir quel comportement - ou dans quel endroit - se niche le poisson recherché.

Enfin, le « moucheur » est bien souvent un protecteur de l'environnement et est respectueux des poissons. En effet, la grande majorité pratique le no-kill, ce qui signifie qu'il ne tue pas la proie obtenue.

En résumé, une très belle pêche  qui demande patience d'apprentissage, amour de la nature mais qui  vous apportera des  plaisirs  incroyables.

Pour mémoire : les mouches sont des imitations d'insectes très souvent fabriquées par les pêcheurs eux-mêmes à base de poils, de plumes, et de fils.  D'autres matériaux plus modernes peuvent toutefois aujourd'hui être employés.


La pêche à la carpe

La pêche à la carpe est une discipline à part entière qui demande un matériel bien spécifique et qui peut être très sportive. En effet, la carpe aussi prénommée la grosse « mémère » peut atteindre plusieurs dizaines de kilos et est très méfiante. La connaissance de celle-ci est donc essentielle  pour réussir une bonne partie de pêche.

Technique de pêche : pêche à la carpe

Que ce soit en rivières ou en lacs, les hameçons doivent être gros et solides, les lignes en gros nylon. Il faut être calme, ne pas faire de bruit,  et tenir sa position longtemps car les mouvements sur le bord de l'eau peuvent effrayer la prise.

Cette pêche demande rigueur, précision et aucune erreur n'est permise.


La pêche en surf casting ou sur la vague

Cette pêche se pratique en bord de mer, sur les plages ou sur les rochers. L'objectif est de propulser un poids le plus loin possible à l'aide d'une canne spécifique appelée « Canne à surf » afin de leurrer les poissons qui se rapprochent des côtes.

L'intérêt de cette pêche est la diversité possible des prises. De plus, elle se pratique très souvent de nuit d'où de nombreuses surprises et imprévus possibles pour notre pêcheur.

Technique de pêche : pêche en mer ou surfcasting

La daurade, le loup ou bar (en atlantique), la sole etc… sont pêchés de cette façon. Il existe toute une variété de leurres pouvant être utilisés pour réussir les prises : le ver, le crabe, le poisson mort, les mollusques… Le choix dépendra du lieu où l'on se trouve et des espèces que l'on veut pêcher. La canne à pêche sera élastique et très longue (de 3.5 à 5 mètres) avec un moulinet performant au regard de la distance de pêche et du poids des prises.

Cette pêche pour être fructueuse nécessite des équipements performants et de bons appâts.


La pêche aux silures

La pêche aux silures est une pêche pratiquée le plus souvent en rivière ou en fleuve et dans certains réservoirs. Elle est bien particulière car elle nécessite un matériel approprié au regard des silures qui peuvent atteindre des poids et des tailles importants.

Technique de pêche : pêche aux silures

Ce sont des carnassiers qui aiment de très nombreuses nourritures telles que les écrevisses, les anodontes, les vers… Ils vivent plus particulièrement dans les rivières au courant plutôt lent et dans des profondeurs de 5 à 10 m dans de larges anses profondes. Ils aiment s'installer sur les fonds sableux et vaseux, aux endroits sombres, et aussi sont souvent positionnés à proximité des piles de ponts.

L'investissement financier peut être important (bateau, radars, cannes, etc..) et cette pêche peut devenir vraiment très sportive au vu des « bestiaux » sortis de l'eau.


La pêche aux carnassiers

La pêche aux carnassiers est la plus variée de toutes. En effet les carnassiers sont nombreux et la façon de les pêcher tout autant. Ces espèces se nourrissent d'autres poissons.

Technique de pêche : pêche aux carnassiers

On retrouve notamment parmi les carnassiers le brochet (poisson le plus recherché), le silure, le sandre, le black bass, la truite, la perche… et nombreux sont les endroits où vous pourrez les pêcher : étangs, lacs, rivières etc…

Les techniques de pêche sont variées. On retrouve la pêche au vif (appâts vivants), au poisson mort-manié, au lancer, au leurre….

Cette pêche autorise plusieurs techniques en fonction des espèces recherchées. Elle n'est pas facile et nécessite en 1er lieu du bon sens et du bon matériel.